Nos retours sur la conférence DevOpsREX

Pour la première fois, un membre du pôle KAIZEN DevOps a assisté à la conférence DevOpsREX sur Paris. Voici un REX des REX 😉


DevOpsREX, quésaco ?

Pour reprendre les termes de l’organisation, DevOpsREX c’est :

« La conférence devops 100% retour d’expérience »

Plus spécifiquement, c’est une dizaine de conférences (d’environ 25 minutes) sur la journée. Cette année, l’événement a introduit le multi-track (plusieurs conférences en simultanées). Pour ma part, j’ai choisi le track le plus technique et ayant convaincu mon client de venir également, nous avons assisté ensemble à la track « devsecops ».

Mais « DevOps » c’est quoi ?

Un concept, une expertise, du bon sens… le débat est toujours ouvert ! 🧐

Personnellement j’aime bien la définition de wikipedia : « Le devops est un mouvement en ingénierie informatique et une pratique technique visant à l’unification du développement logiciel (dev) et de l’administration des infrastructures informatiques (ops) »

Ce que tu as le plus apprécié ?

Je ne vais pas vous lister et résumer toutes les conférences car les présentations et vidéos sont en ligne sur une chaine youtube dédiée. Je vais plutôt vous parler de ce que je retiens et pourquoi.

Tout d’abord l’événement en lui-même est plutôt bien organisé, le lieu est grand mais pas trop ce qui permet d’avoir le temps de voir les stands sans faire la course. Par ailleurs, j’ai trouvé très appréciable le fait qu’il y ai des espaces dédiés aux échanges, ce qui est pratique pour approfondir la discussion avec les speakers sur des cas précis liés à leur présentation. D’autant plus que les orateurs étaient tous disponibles ! 🤩

Concernant les stands, ils sont principalement dédiés aux éditeurs de solutions liés au DevOps.

Ce que tu as pu faire là-bas ?

J’ai assisté à une dizaine de conférences qui ont toutes mis en avant un des piliers du modèle DevOps CAMS : Culture, Automation, Measures & Share .

Certaines sont restées sur les principes :

  • « DevOps à l’échelle : Quelles pratiques pour bien grandir ?« 
  • « Comment être un OPS dans une équipe de DEV sans finir sous l’eau ?« 
  • « Groupama réussit une transformation DevOps multi-sites malgré la distance« 

D’autres sont rentrées dans la technique et mis en avant certains outils tels que Kubernetes, Ansible ou bien Terraform

Kubertenes a gagné la bataille des orchestrateurs et évolue encore à l’abri d’une fondation : la CNCF (membre de la Linux Foundation) et nécessite donc une continuelle veille technologique…

La dernière conférence est celle de Patrick DEBOIS (créateur du mot DevOps en 2009) :

« DevOps au-delà des Dev et des Ops« 

Le concept DevOps est applicable partout dans la société et pas seulement à la technique.

Ce que tu as retenu pour la suite ?

Tout le monde le dit : le gagnant est Kubernetes et beaucoup d’experts sont pessimistes quant à Docker (non pas pour la techno mais par rapport à la société qui a tourné le dos à sa communauté d’origine). Kubernetes s’utilise de plus en plus sans la surcouche docker (uniquement avec le composant containerd).

D’un point de vue organisationnel, plein de bonne idées sont ressorties comme lors de : « La collaboration devops avec Terraform« . C’est via une techno commune (Terraform) que les Dev et les Ops ont pu se rendre compte qu’ils parlaient le même langage… et donc mieux collaborer. 🙂

Le mot de la fin !

De la bienveillance et plein de bonnes idées à appliquer ! Il faut prendre le temps « d’éduquer » les équipes à ce partage. Et pourquoi pas proposer un REX dans les prochaines années ! 😉 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *